Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/sciencea/www/forum/forum/main.php:38) in /home/sciencea/www/forum/forum/main.php on line 229
Forum de physique - scienceamusante.net
Forum de physique
Le nouveau système de forum de discussion de scienceamusante.net est ouvert :
forum.scienceamusante.net
Nous vous invitons à vous y inscrire et à l'utiliser.
Le présent forum est accessible en lecture seulement.
(L'inscription et la création de nouveaux sujets ne sont plus possibles.)
Retour au forumFaire une recherche

Pages :  1

Des lampes et des Lumens

ECOLAMI

Voir son profil  Son site web : http://ami.ecolo.free.fr

Activité : 2 / 5
Rang : Molécule
1321 messages postés


Posté le : 11/01/2011, 08:30 (Lu 15237 fois)
RÉPONDRE
CITER

Commentaire :  La vérité sur les nouvelles ampoules


Bonjour,
Depuis que les ampoules à économie d'énergie sont vendues sont apparues de nouvelles informations d'étiquettage: la valeur en lumens de lumière produite, la puissance équivalente (genre 11w économie d'énergie=75w incandescence) et le temps de préchauffage.
Comme il continue d'exister des ampoules halogènes on peut comparerles valeurs d'éclairage pour des puissances équivalentes proches.
Le verdict est sans appel: l'éclairage halogène (donc à incandescence) produit énormément plus de lumière
Donc l'impression qu'on peut avoir d'un bon éclairage par ces ampoules est démenti par la mesure en lumens de la quantité de lumière.
Le préchauffage des ampoules est un aspect particulièrement déroutant et agaçant qui incite a laisser inutilement allumé des endroits on l'on passe occasionellement comme les couloirs.


Tri+traitement Produits chimiques 77 (Seine et Marne)

Re: Des lampes et des Lumens [74905]

Dan
Compte désactivé à la demande de l'utilisateur

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Electron
45 messages postés


Posté le : 15/01/2011, 05:21 (Lu 15206 fois)
RÉPONDRE
CITER

Bha, heu. En fait les ampoules, dites à économie d'énergie, en fait c'est des fluorescent. Ca existe depuis longtemps. La seule chose qui change, c'est le ballast, anciennement ferromagnétique pour les tubes et électronique actuellement. La différence de consommation se joue de ce côté là. Un ballast électronique a un CosPhi (0,99) assez haut par rapport à un ferromagnétique qui en a un de 0,45. A même rendement, un fluocompact avec ballast électronique consomme 2 fois moins qu'un ferromagnétique (et même plus, ça depend de beaucoup de chose).

Sinon, ne prendre en compte que les lumens n'est pas suffisant. Il faut tenir compte du spectre, de l'indice de rendu des couleurs (IRC) et calculer les luxs sur la surface à éclairer. Avec une fc de 20w tu vas éclairer suffisament une pièce entière pour qu'on puisse y lire le journal. Avec la même puissance en halogène, tu vas éclairer 1 ou 2 m2. Donc la fluocompact est plus efficace avec un rendement moindre.

J'ai déjà demandé leur avis aux plantes et elles préfèrent aussi le fluorescent.

Par contre ras le bol de ne trouver que du 627 en économique. Le genre de spectre qui vous fait voir la vie en mode Sepia.

Re: Des lampes et des Lumens [74935]

thadrien

Voir son profil  Son site web : http://theveneau.googlepages.com/  MSN messenger : theveneau@gmail.com

Activité : 1.5 / 5
Rang : Molécule
602 messages postés


Posté le : 15/01/2011, 21:42 (Lu 15174 fois)
RÉPONDRE
CITER

Bonjour,

Encore une idée reçue ! Le cos phi n'est absolument pas une mesure de rendement. Un mauvais cos phi provoquera tout au plus quelques pertes par effet joule dans les câbles d'alimentation et c'est tout.

Quelques explications sur tout ceci : lorsque l'on alimente une charge linéaire par une tension alternative, celle-ci consomme un courant, lui aussi alternatif. Le problème, c'est que, contrairement au courant continu, en alternatif, il peut y avoir un déphasage entre la tension et le courant consommé.

Si la tension a pour valeur efficace U et le courant I, alors, la puissance réelle P consommée par la charge vaut : P = U*I*cos(phi), avec phi le déphasage. Cette puissance est une puissance physique : c'est elle qui est produite par les centrales nucléaires par exemple.

Dans le vocabulaire électrotechnique, cette puissance est qualifiée d'active.

Un mauvais cos phi signifie simplement que, pour une puissance identique, la charge va tirer un courant I plus important. Mais la puissance réelle consommée restera exactement la même. Et la quantité de l'énergie de base consommée restera la même.

L'augmentation du courant I provoque une augmentation de la puissance apparente S=U*I. Mais si cette puissance est qualifiée d'apparente, ce n'est pas pour rien. En effet, la puissance apparente est issue de deux puissances : la puissance active, P, et la puissance réactive, Q : S^2 = P^2 + Q^2.

La puissance réactive n'est pas consommée par la charge, mais périodiquement stockée et restituée à la source de tension par cette dernière. Il n'y a donc pas de perte d'énergie supplémentaire dans la charge.

Par contre, un mauvais cos phi provoque une augmentation du courant alimentant la charge, et donc des pertes par effet joule dans les conducteurs. Dans la plupart des cas, ces pertes sont faibles.

De plus, contrairement à la puissance active, la puissance réactive de la charge n'est pas obligatoirement positive : elle peut être tout aussi bien négative, et on peut en rajoutant des charges adaptées sur le réseau, inductives ou capacitives, compenser un mauvais cos phi.

EDF le fait déjà donc les pertes par effet joules n'interviennent que sur les conducteurs entre le système de compensation et l'usager, autrement dit, uniquement sur une longueur courte de câble. C'est une des raisons pour lesquelles les pertes par effet joules sont faibles.

Les problèmes de cos phi ne concernent pas les particuliers, mais surtout les usines qui ont des machines. Donc des moteurs, qui eux, ont un cos phi particulièrement mauvais, car ce sont des charges inductives. D'ailleurs, EDF ne facture pas la puissance active aux particuliers. Par contre, EDF la facture aux entreprises.

Récapitulons : les ampoules des particuliers (pour les éclairages publics, c'est encore un autre problème) consomment relativement peu, comparées à l'ordinateur, ou encore au réfrigérateur. Et les pertes par effet joule ne représentent que quelques pourcents de cette puissance. Bref, c'est négligeable.

Par contre, il est vrai que les ballasts électroniques consomment nettement moins, en plus d'avoir un allumage beaucoup plus rapide. Mais ceci n'est absolument pas lié au cos phi.

C'est lié au rendement qui, lui, est le ratio entre la puissance lumineuse fournie par la lampe et la puissance active consommée.

Re: Des lampes et des Lumens [74938]

BillD

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Electron
71 messages postés


Posté le : 15/01/2011, 23:32 (Lu 15166 fois)
RÉPONDRE
CITER

Bonsoir,

Je me permet d'intervenir car je reste sceptique sur plusieurs points:

De l'utilisation des lumens pour avoir une information rapide sur la puissance lumineuse: certe cette unité n'est pas optimale (il eut probablement été intéressant de lui substituer la luminance) mais à l'avantage d'être subjective et spécifiée sur un angle solide unitaire. Ca permet une comparaison rapide de plusieurs sources (l'adjonction de la température de couleur est un plus).

Le rendement du ballast électronique: en théorie il n'intervient que pour une part marginale dans la consommation de la lampe. Pour mémoire c'est un dispositif dont l'objectif est de créer la surtension nécessaire à l'établissement de l'arc de décharge dans la lampe. Le mécanique se servait d'un bilame et d'une self pour cela, l'inconvénient étant que la fréquence du secteur étant imposée, la taille de la self pouvait être conséquente (et coûteuse). L'électronique permet la réduction et la fiabilisation de tout cela. Je doute qu'il y ait un quelconque gain de puissance, tout au plus une amélioration du Cos Phi.

Après les formules des poudres fluorescentes utilisées pour la convertion UV-Visible dans les tubes ont probablement été améliorées, ce qui permet d'avoir des températures de couleur assez variées.

Re: Des lampes et des Lumens [74940]

Dan
Compte désactivé à la demande de l'utilisateur

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Electron
45 messages postés


Posté le : 16/01/2011, 00:53 (Lu 15155 fois)
RÉPONDRE
CITER

J'ai du très mal m'exprimer, mais c'est normal, j'ai pas mal de lacune dans le domaine électrique. Au moins, j'ai relancé le sujet. Merci de m'avoir éclairé.

Citation
Par contre, il est vrai que les ballasts électroniques consomment nettement moins, en plus d'avoir un allumage beaucoup plus rapide. Mais ceci n'est absolument pas lié au cos phi.


Nettement moins comme tu dis. J'avais acheté un aqua avec un éclairage de 15w. J'ai testé la conso du truc et résultat, 70W. Le ballast est un 0.33 A... J'ai échangé contre un ballast électronique, et maintenant la conso est bien de 15w. Au prix du ballast pour le consommateur final, pour un emploi normal, le temps d'amortissement de la différence de prix est plus long que la durée de vie du ballast en question.

En gros, au final, pour économiser l'énergie, entre "", on doit dépenser plus. Au moins, on a un peu d'information sur l'emballage, mais faut il le croire ? En tout cas, c'est ce que je retiens de tout ce remue ménage actuel autour de l'éclairage. En attendant, ça fait fonctionner l'économie et finalement, c'est le but. Et quel est le pourcentage de la population qui sait ce que signifie lumen et le code couleur ?





Re: Des lampes et des Lumens [74950]

thadrien

Voir son profil  Son site web : http://theveneau.googlepages.com/  MSN messenger : theveneau@gmail.com

Activité : 1.5 / 5
Rang : Molécule
602 messages postés


Posté le : 16/01/2011, 14:04 (Lu 15142 fois)
RÉPONDRE
CITER

Salut,

Citation

J'ai testé la conso du truc et résultat, 70W.


Tu as mesuré cette puissance avec quel appareil ?

Re: Des lampes et des Lumens [74951]

Dan
Compte désactivé à la demande de l'utilisateur

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Electron
45 messages postés


Posté le : 16/01/2011, 14:46 (Lu 15137 fois)
RÉPONDRE
CITER

Un simple testeur domestique qui mesure la tension et le courrant et fait aussi office de compteur électrique. Approximativement comme un compteur normal. Vérifié avec un testeur analogique, il n'y a pas énormément de variation de tension, ce que sort le testeur semble être plausible.

Re: Des lampes et des Lumens [74917]

nobelios

Voir son profil

Activité : 2 / 5
Rang : Molécule
1214 messages postés


Posté le : 15/01/2011, 15:54 (Lu 15196 fois)
RÉPONDRE
CITER

Les tubes fluo type condensé en une ampoule sont détestables, c'est soit froid, soit chaud mais c'est pas aussi propre qu'une tablette lumineuse, le rendu n'est pas génial. Le tungstène était plus agréable bien que plus gourmand en energie.

Re: Des lampes et des Lumens [74963]

ECOLAMI

Voir son profil  Son site web : http://ami.ecolo.free.fr

Activité : 2 / 5
Rang : Molécule
1321 messages postés


Posté le : 17/01/2011, 18:23 (Lu 15081 fois)
RÉPONDRE
CITER

Bonsoir,
La discussion sur le cos phi et l'amélioration des ballasts est trés interessante.
Je reproche autre chose aux ampoules à économie d'énergie: c'est de "mettre en prison" la lumière. Je m'explique, toutes ces ampoules sont faites avec un ou plusieurs tubes fluorescents repliés sur eux-même: dans ces conditions seule la lumière qui eput s'échapper librement est utile et l'autre partie ne sert à (presque) rien. En effet elle éclaire les autres tubes tubes opaques. Comme tout émet de la lumière il est difficile de comprendre ce qui se passe mais si on tient compte de la couleur blanche et opaque des tubes il est évident que la seule partie de lumière qui puisse sortir de la "prison" est constituée de la moitié (au maximum) de la puissance.
En conclusion pour faire de réelles économies il faut employer des tubes droits voire des tubes couronne afin de pouvoir disposer un réflecteur métallique a haut rendement et non pas d'une simple surface blanche qui renvoie au plus 50% de la lumière.


Tri+traitement Produits chimiques 77 (Seine et Marne)

Re: Des lampes et des Lumens [74970]

Dan
Compte désactivé à la demande de l'utilisateur

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Electron
45 messages postés


Posté le : 18/01/2011, 02:24 (Lu 15072 fois)
RÉPONDRE
CITER

La forme du tube fluo dépend un peu de l'utilisation que l'on veut en faire. Les torsadée donnent une lumière plus concentrée, plus directe que les parallèles. Une partie de la lumière normalement perdue peut alors passer entre les torsades du tube. Ca depend aussi du type de réflecteur utilisé. Même un tube droit pose problème, vu que la lumière part dans tous les sens, tu ne peux pas récupérer par réflexion la lumière qui part dans le sens du tube, sous un certain angle. Même un réflecteur en forme d'aile ne peut pas tout récupérer. Faudrait calculer tous les angles possibles et tout diriger ailleurs que sur le tube. Dur.

Prochaine étape, placer des cellules photovoltaïque dans les zones "mortes" ?

Re: Des lampes et des Lumens [74972]

thadrien

Voir son profil  Son site web : http://theveneau.googlepages.com/  MSN messenger : theveneau@gmail.com

Activité : 1.5 / 5
Rang : Molécule
602 messages postés


Posté le : 18/01/2011, 12:36 (Lu 15030 fois)
RÉPONDRE
CITER

Citation : Dan
Prochaine étape, placer des cellules photovoltaïque dans les zones "mortes" ?


Trop faible rendement ! Sans compter l'énergie dépensée pour leur fabrication, qui fait que cela coûtera au final beaucoup d'énergie !

Re: Des lampes et des Lumens [74976]

Dan
Compte désactivé à la demande de l'utilisateur

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Electron
45 messages postés


Posté le : 18/01/2011, 16:15 (Lu 15026 fois)
RÉPONDRE
CITER

C'était une blague, justement. Pour souligner que ce qu'on peut gagner en énergie est compensé par l'énergie utilisée pour la gagner. Sans compter la pollution et ce genre de chose.

Face au phénomène des lampes économiques, il y a plusieurs comportements.

- Ceux qui ne veulent rien changer et qui ont fait des stocks d'ampoule incandescente. Mais il seront bien obligés d'y passer un jour quand les ampoules seront toutes grillées.
- Ceux qui se disent qu'ils vont avoir la même quantité de lumière (théoriquement) en consommant moins d'énergie, sans se rendre compte que leur économie d'énergie, ils la refileront au fabricant de l'ampoule et au système de distribution de celle ci.
- Et ceux qui se disent qu'ils vont avoir plus de lumière pour la même consommation d'énergie, mais qui ne se rendent pas compte qu'au final, ce surplus de lumière, il le paie en matériel et qu'au final, ils consomment la même quantité d'énergie mais en payant plus cher.

A qui profitent les économies faites ? Pour moi, pas à la majorité des utilisateurs finaux.

Pages :  1

Aztek Forum V4.00 Copyright (C) 2003

© Anima-Science. Tous droits réservés pour tous pays. À propos de scienceamusante.net - Contact