Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/sciencea/www/forum/forum/main.php:38) in /home/sciencea/www/forum/forum/main.php on line 229
Forum de physique - scienceamusante.net
Forum de physique
Le nouveau système de forum de discussion de scienceamusante.net est ouvert :
forum.scienceamusante.net
Nous vous invitons à vous y inscrire et à l'utiliser.
Le présent forum est accessible en lecture seulement.
(L'inscription et la création de nouveaux sujets ne sont plus possibles.)
Retour au forumFaire une recherche

Pages :  1

Fabrication d'un xylophone expérimental

efon

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Electron
6 messages postés


Posté le : 09/12/2006, 21:41 (Lu 12525 fois)
RÉPONDRE
CITER

Bonjour,
Je voudrais réaliser un xylophone au moyen de tubes en aluminium ou cuivre non recuit. Je voudrais savoir si je peux calculer la longueur des découpes, ou si je dois y aller expérimentalement...

Re: Fabrication d'un xylophone expérimental [31381]

matthias

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Electron
106 messages postés


Posté le : 10/12/2006, 14:27 (Lu 12516 fois)
RÉPONDRE
CITER

Tu t'y connais un peu en musique? (c'est pour mieux cibler ma réponse...)

Re: Fabrication d'un xylophone expérimental [31384]

efon

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Electron
6 messages postés


Posté le : 10/12/2006, 16:01 (Lu 12513 fois)
RÉPONDRE
CITER

Je ne connais pas le solfège, mais je sais que, par ex, le LA est à 220 Hz ( 440 etc suivant l'octave ), une octave complète comporte 12 tons et demi tons...
Si je ne me trompe pas, la différence de fréquence, d'un ton vers le (demi) ton suivant, progresse d'une valeur égale à la racine douxième de 2 ( difficile d'écrire la formule ici )

Pour le xylophone, les tubes reposent sur sur deux supports caoutchouc ou silicone, donc je crois qu'il vibrent sur une harmonique de la fréquence fondamentale...?
Les supports doivent être placés aux "noeuds" de vibration...

Ce que je voudrais trouver, c'est la relation entre les différentes longueurs, pour pouvoir calculer une longueur théorique, et éventuellemnt fignoler à l'oreille ( ou au fréquencemètre )




Re: Fabrication d'un xylophone expérimental [31515]

matthias

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Electron
106 messages postés


Posté le : 12/12/2006, 13:39 (Lu 12492 fois)
RÉPONDRE
CITER

Il faut savoir que l'octave supérieure d'un son est le double de sa fréquence. C'est le seul interval qui soit le même dans les différents accords (hauteur des différentes notes de la gammes).
Si tu veux l'accord tempéré, qui est apparemment le plus utilisé, en montant d'un demi ton, tu multiplie la fréquence par 12V2. (racine douzieme de 2, ou 212). Seulement, cet accord là n'est harmoniquement pas juste, mais aucun ne l'est tout à fait. L'avantage de celui-ci est que l'accord est identique quelque soit la tonalité concidéré.
Il existe deux autres accords que je connais (ou plutôt que mon bouquin connais): l'accord de pythagore et l'accord diatonique. Je suis incapable de t'expliquer les avantages et désavantages de l'accord de pythagore, mais je peux te passer les valeurs.
L'accord diatonique, lui est harmoniquement parfait, mais seulement dans la tonalitée dans laquelle tu as accordé, c'est à dire qu'avec le triple de la fréquence d'une note tu obtient la quinte de l'octave (la quinte est l'interval de trois tons et demi), et avec les 8 autres première harmoniques, on peut reconstituer la gamme de la même façon.

Bonne lecture , et si tu comprend pas tout, dis le.

Re: Fabrication d'un xylophone expérimental [31577]

efon

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Electron
6 messages postés


Posté le : 13/12/2006, 19:57 (Lu 12468 fois)
RÉPONDRE
CITER

Ouf!,
C'est effectivement assez compliqué, et, je vais essayer de trouver plus d' info sur le net. L'accord diatonique, le nom ne m'est pas inconnu, mais je ne connais absolument pas la différence avec l' accord de pythagore, que je ne connais pas ...Merci pour tes infos,
Efon

Re: Fabrication d'un xylophone expérimental [31525]

darrigan
Modérateur

Voir son profil  Son site web : http://forum.scienceamusante.net/index.php

2872 messages postés


Posté le : 12/12/2006, 17:10 (Lu 12484 fois)
RÉPONDRE
CITER

Xylophone vient de xylo (bois).

Ce que tu veux fabriquer apparemment c'est un métallophone !

Il est théoriquement possible de connaître la fréquence de résonnance d'une barre métallique en fonction de la vitesse de propagation du son dans le métal utilisé et de la longueur. La formule est : vitesse = longueur de la barre * fréquence
C'est pour la fréquence fondamentale bien sûr, sur laquelle s'ajoutent les harmoniques, dont les fréquences sont des multiples (en première approximation).

Re: Fabrication d'un xylophone expérimental [31578]

efon

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Electron
6 messages postés


Posté le : 13/12/2006, 20:09 (Lu 12466 fois)
RÉPONDRE
CITER

100% raison,
ce sera en fait un métallophone...
Je n'avais pas réalisé ce détail
'xylo', c'est du latin ?
Une question me vient directement à l'esprit : une barre pleine ou un tube d'une longueur donnée, ça devrait résonner à la même fréquence fondamentale. Probablement, la génération d'harmoniques sera différente suivant le cas, et donc le "timbre" du son généré...


Re: Fabrication d'un xylophone expérimental [31583]

darrigan
Modérateur

Voir son profil  Son site web : http://forum.scienceamusante.net/index.php

2872 messages postés


Posté le : 13/12/2006, 21:37 (Lu 12455 fois)
RÉPONDRE
CITER

"Xylo" ça vient du grec !

Bon alors je vais entrer dans les détails : il y a plusieurs manière pour une barre (pleine ou creuse) de vibrer.

- Des vibration longitudinales : les ondes qui se propagent d'un bout à l'autre de la tige, qui se réfléchissent donc sur les deux bouts, à l'intérieur du métal. Dans ce cas, quelque soit le diamètre de la tige, ou le fait qu'elle soit pleine ou creuse, n'a aucune incidence sur la fréquence de vibration (pour un métal donné bien sûr). La vitesse du son dans le métal est alors très rapide, car la "constante de raideur" (si on compare la tige à un ressort) dans ce sens est très élevée, d'où des fréquences très élevées.

- Des vibrations transversales : les ondes se propagent sur la barre comme des ondes sur un lac : le mouvement de vibration est perpendiculaire à l'axe de la tige. Dans ce cas, l'épaisseur (ou diamètre) de la tige va modifier la fréquence de vibration. Si la tige est de section rectangulaire, il y a aura deux vibrations perpendiculaires possibles, d'où deux fréquence transversales pour la même tige, d'où un timbre variable entre des tiges de sections différentes. La constante de raideur dans ce sens est bien plus faible (la tige se plie plus facilement qu'elle ne se comprime dans le sens de son axe!), d'où une vitesse des ondes bien plus basse, d'où une fréquence plus basse.

Voilà pourquoi dans un métallophone, on frappe les barres perpendiculairement à leur axe : pour que le son produit soit dans le domaine audible.
Ça va mieux ainsi ?

Re: Fabrication d'un xylophone expérimental [31698]

efon

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Electron
6 messages postés


Posté le : 15/12/2006, 20:13 (Lu 12425 fois)
RÉPONDRE
CITER

Je crois que j'ai bien compris...
Malheureusement, j'aurais préféré pouvoir me baser sur la longueur uniquement, ce qui me semble plus facile...
Pour calculer la longueur du chemin parcouru par les ondes transversales, c'est pas gagné d'avance
Finalement, je crois que je dois y aller expérimentalement...
Merci our les infos, et, en passant, un super bravo pour votre initiative de ces sites physique/chimie...

Pages :  1

Aztek Forum V4.00 Copyright (C) 2003

© Anima-Science. Tous droits réservés pour tous pays. À propos de scienceamusante.net - Contact