Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/sciencea/www/forum/forum/main.php:38) in /home/sciencea/www/forum/forum/main.php on line 229
Forum de chimie - scienceamusante.net
Forum de chimie
Le nouveau système de forum de discussion de scienceamusante.net est ouvert :
forum.scienceamusante.net
Nous vous invitons à vous y inscrire et à l'utiliser.
Le présent forum est accessible en lecture seulement.
(L'inscription et la création de nouveaux sujets ne sont plus possibles.)
Retour au forumFaire une recherche

Pages :  1

perrhenate de potassium [67663]

moulin

Voir son profil  Son site web : http://www.self-programming-machines.org

Activité : 0.5 / 5
Rang : Electron
133 messages postés


Posté le : 05/09/2009, 08:43 (Lu 5207 fois)
RÉPONDRE
CITER

Commentaire :  demande d'un protocole effectivement realise SVP


Bonjour

Je me suis procure un peu de perrhenate de potassium qui est un sel de potassium insoluble. (Si le rhenium n'etait pas aussi rare, ce serait, un reactif du potassium au meme titre que l'acide perchlorique).

J'ai consulte pas mal de bouquins dont le Pascal et internet en vue de transformer ce sel en compose du rhenium qui soit soluble.
Or je n'ai rien trouve.
Il y t il quelqu'un qui sache ?
S'il vous plait je ne vous demande pas une idee, mais je vous demande s'il vous plait qulqu'un qui sache vraiement et qui puisse me donner un mode operatoire effectif qui a ete eprouve.
Pardon je suis demandeur et exigeant ce qui est paradoxal, mais compte tenu de la rarete du prduit, cela me contrarirait beaucoup de gacher ce produit.

Merci

J-P Moulin.

PS :
A priori j'ai l'idee suivante, le perrhenate de potassium doit etre deplace par un acide plus fort par exemple, l'ion perrhenate a beaucoup d'analogie avec l'ion permanganate MnO4- RhO4- dans le tableau de Mendeleiev : Manganese technecium rhenium.
Mais c'est un acide fort qui par ailleurs est un oxydant assez puissant et d'autre part je me repete, je n'ai pas envie de faire un bricolage qui gache ce produit tres rare.


J-P M.

Re: perrhenate de potassium [67664]

darrigan
Modérateur

Voir son profil  Son site web : http://forum.scienceamusante.net/index.php

2872 messages postés


Posté le : 05/09/2009, 11:47 (Lu 5199 fois)
RÉPONDRE
CITER

Bonjour Moulin,

Attention, le symbole du rhénium est Re (Rh, c'est le rhodium).

Je consulte le Handbook, pour voir quels dérivés du rhénium sont solubles : le chlorure de rhénium (III), ReCl3, est indiqué soluble, sans plus de précision. De même que ReBr3.

Concernant le technétium, je sais que l'on utilise le pertechnate de sodium, NaTcO4, en médecine nucléaire pour la scintigraphie.
Potentiels standards :
MnO4/MnO2 : +1,679 V
TcO4/TcO2 : +0,738 V (http://en.wikipedia.org/wiki/Sodium_pertechnetate) ou +0,782 V (Handbook)
ReO4/ReO2 : +0,510 V

Une remarque à propos du permanganate de potassium : c'est le réactif par excellence utilisé dans les laboratoires, et pourtant les chimistes qui en font des solutions savent bien qu'il est difficile à dissoudre ! Seulement 76 g/L à 25°C. Et on ne peut pas chauffer dans ce cas pour accélérer la dissolution, au risque de le décomposer.
Or on peut tout aussi bien utilisé le permanganate de sodium NaMnO4 qui est beaucoup plus soluble : 1440 g/L à 20°C ! J'ai eu à l'utiliser une fois, c'est bien plus pratique KMnO4. Je me demande même pourquoi on utilise encore KMnO4...

Tout ça pour dire que si tu arrives à transformer ton KReO4 en NaReO4, alors peut-être sar-t-il bien plus soluble. Mais le Handbook n'indique pas la solubilité de NaReO4 (pourtant il est dans la liste).

Si le sel t'importe peu, alors tu peux transformer ReO4 en ReO2 grâce à l'eau oxygénée, ou Re2+ en milieu légèrement acide.

Voilà ce que j'en pense. Merci de nous tenir au courant de tes expériences !

Bien à toi.

----------
Édité le 05/09/2009, 11:58 par darrigan

Re: perrhenate de potassium

moulin

Voir son profil  Son site web : http://www.self-programming-machines.org

Activité : 0.5 / 5
Rang : Electron
133 messages postés


Posté le : 06/09/2009, 09:21 (Lu 5147 fois)
RÉPONDRE
CITER

Cher Darrigan

Merci de toutes ces reponses

Je suis idiot, je sais que Re est le symbole du rhenium c'est une etourderie tout comme un jour ici sur cette mem liste, j'ai ecrit une petite equation chimique en mettant Ag - comme un anion ! Honte (il n'y a pas de smiley qui se fasse hara kiri c'est dommage.

En fait une methode sure serait tout simplement de mettre en contact le produit avec H2O2

Cependnat j'ai une apprehension car l'eau oxygenee est instable et ils mettent des trucs pour qu'elle ne se decompose pas donc attention.
J'ai eu si je me souviens bien H2O2 100 vulomes mais il y avait un peu de SO4H2 pour la stabiliser

Peut etre que dans H2O2 10 volumes il n'y a rien d'autre sauf H2O
Je peux prendre un peu de 10 volumes pharmaceutique et mettre du Cl2Ba pour voir (?)

Bien sur je vais te tenir au courant, tout cela est tres interessant du moins pour moi.

J'ai fini de solubiliser mes electrodes en tungstene thorie et j'a recupere une sorte de boue blanc noiratre qui crepite 2 fois plus que la radio activite ambiante (22 coups au lieu de 9).
Je vais recommencer afin d'opere sur quelques grammes de thorium.

Je pourrais decrire le mode operatoire quand tout sera fini.
Je vais aussi recommnecer la solubilisation des aimaints au neodyme car avec Picsoumax nous nous demandons si le bore ainsi obtenu est cristallise ou amorphe.

J'ai acquis un microscope professionnel afin de pouvoir faire de la microchimie. Je pense que l'on eput facilement distinguer bore amorphe de bore cristallise au microsocope.

Je pourrais aussi decrire cela quand tout sera mene a bien

Meilleures am ities.

J-P Moulin


J-P M.

Re: perrhenate de potassium [67671]

maurice
Modérateur

Voir son profil

Activité : 2 / 5
Rang : Polymère
1758 messages postés


Posté le : 05/09/2009, 17:55 (Lu 5188 fois)
RÉPONDRE
CITER


Le Greenwood and Earnshaw dit que le rhénium forme très facilement un heptoxyde Re2O7. Cet oxyde se forme quand on brûle le métal à l'air dans un excès d'oxygène..
L'heptoxyde de rhénium est un solide jaune stable et volatile. Il fond à 300.3°C et bout à 360.3°C. L'auteur dit que la volatilité de ces oxydes fournit un moyen utile pour purifier ces éléments, et pour préparer le rhénium au niveau commercial.
On dit plus loin que les perrhénates sont réduits par Sn(II), Fe(II), Ti(III) et I-

Je me demande si on ne pourrait pas en déduire que le chauffage de ton perrhénate avec H2SO4 concentré ne va pas libérer Re2O7 qui distillerait à 360°C.


Professeur de chimie de niveau préuniversitaire

Re: perrhenate de potassium [67691]

moulin

Voir son profil  Son site web : http://www.self-programming-machines.org

Activité : 0.5 / 5
Rang : Electron
133 messages postés


Posté le : 06/09/2009, 09:20 (Lu 5150 fois)
RÉPONDRE
CITER

Merci cher Maurice.

Je savais cela car c'est ecrit dans le Pascal, mais il est dit que cet oxyde est volatil, tres volatil meme et donc je pourrais en perdre meme a 100 degres ce que je voudrais eviter vu le caractere precieux du produit (je n'arriverai probablement jamais a m'en procurer d'autre0

Meilleures a mities.

J-P Moulin


J-P M.

Pages :  1

Aztek Forum V4.00 Copyright (C) 2003

© Anima-Science. Tous droits réservés pour tous pays. À propos de scienceamusante.net - Contact