Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/sciencea/www/forum/forum/main.php:38) in /home/sciencea/www/forum/forum/main.php on line 229
Forum de chimie - scienceamusante.net
Forum de chimie
Le nouveau système de forum de discussion de scienceamusante.net est ouvert :
forum.scienceamusante.net
Nous vous invitons à vous y inscrire et à l'utiliser.
Le présent forum est accessible en lecture seulement.
(L'inscription et la création de nouveaux sujets ne sont plus possibles.)
Retour au forumFaire une recherche

Pages :  1

Electrodes en graphite [69981]

Goldorak

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Atome
188 messages postés


Posté le : 16/01/2010, 18:04 (Lu 78676 fois)
RÉPONDRE
CITER

Salut j'ai trouvé des sites qui encouragent l'électrolyse de l'eau ( électrolyte NaOH ) avec des tiges de graphite comme électrodes ( du genre qu'on trouve dans les piles ) mais dans un forum un ptit gars s'est plaint que le graphite dégageait du CO2 dans une des deux électrodes avec une détérioration rapide de l'électrode , alors qui croire est ce que j'obtient du H2 et O2 avec le graphite + soude caustique ou du H2 + CO2 ?

Merci

Re: Electrodes en graphite [69982]

Kevin
Modérateur tournant

Voir son profil

Activité : 1 / 5
Rang : Atome
238 messages postés


Posté le : 16/01/2010, 19:08 (Lu 78672 fois)
RÉPONDRE
CITER

H2 et O2 .

Ce sont ces deux gazs qui détruisent ton électrode en se formant à l'intérieur de cette dernière (généralement à des courants trop fort)


Docteur en Chimie organique de Synthèse / Electrochimie organique

Re: Electrodes en graphite [69983]

Goldorak

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Atome
188 messages postés


Posté le : 16/01/2010, 19:15 (Lu 78670 fois)
RÉPONDRE
CITER

Ouais mais pourquoi ils parlent de CO2 dans un forum ?

Re: Electrodes en graphite [69984]

nobelios

Voir son profil

Activité : 2 / 5
Rang : Molécule
1214 messages postés


Posté le : 16/01/2010, 19:24 (Lu 78666 fois)
RÉPONDRE
CITER

C'est une connerie monumentale. C'est simplement H2 ou O2 (selon si c'est à l'anode ou à la cathode) qui se forme dans le carbone (les électrodes sont poreuses et absorbent de l'eau). Ce gaz provoque l'éclatement de l'électrode en se formant et donc sa destruction .... mais le CO2 c'est tiré par les cheveux !

Re: Electrodes en graphite [69985]

Goldorak

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Atome
188 messages postés


Posté le : 16/01/2010, 19:55 (Lu 78659 fois)
RÉPONDRE
CITER

Ben comme quoi on trouve de tout sur le net , J'ai des bâtons de graphite de piles sèches , 2 volts pour 10 amperes par baton de graphite c'est raisonnable ? ça va pas détériorer mes bâtonnets dans la soude caustique ? combien de batons de graphite pour piles sèches je dois plonger dans la solution de soude caustique pour produire 20 l de gaz par heure ?

Re: Electrodes en graphite [69986]

nobelios

Voir son profil

Activité : 2 / 5
Rang : Molécule
1214 messages postés


Posté le : 16/01/2010, 20:02 (Lu 78655 fois)
RÉPONDRE
CITER

Le graphite des piles ne vaut pas un clou ! Je te conseil plutôt d'utiliser de l'inox ou bien des choses difficilement oxydables, comme du mercure (même si toxique).

Re: Electrodes en graphite [69987]

Kevin
Modérateur tournant

Voir son profil

Activité : 1 / 5
Rang : Atome
238 messages postés


Posté le : 16/01/2010, 20:03 (Lu 78652 fois)
RÉPONDRE
CITER

Le mercure s'oxyde très vite...

L'inox aussi...


Docteur en Chimie organique de Synthèse / Electrochimie organique

Re: Electrodes en graphite [69994]

nobelios

Voir son profil

Activité : 2 / 5
Rang : Molécule
1214 messages postés


Posté le : 16/01/2010, 21:19 (Lu 78630 fois)
RÉPONDRE
CITER

Le mercure est utilisé dans les usines de NaOH et ne pose AUCUN problèmes d'oxydation. L'inox si ce n'est que pour de l'eau ne pose aucun problème.

Re: Electrodes en graphite [69995]

Goldorak

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Atome
188 messages postés


Posté le : 16/01/2010, 21:23 (Lu 78627 fois)
RÉPONDRE
CITER

N'oublie pas qu'il y'a plusieurs types d'inox le 304 le 306 et d'autres .. pour l'électrolyse dans la soude caustique il parait que seul le 306L fait l'affaire

Re: Electrodes en graphite [70001]

Kevin
Modérateur tournant

Voir son profil

Activité : 1 / 5
Rang : Atome
238 messages postés


Posté le : 16/01/2010, 22:31 (Lu 78610 fois)
RÉPONDRE
CITER

Tu ne peux en aucun cas utiliser l'inox ou le mercure comme anode, je te garanti qu'ils s'oxydent rapidement


Docteur en Chimie organique de Synthèse / Electrochimie organique

Re: Electrodes en graphite [70003]

nobelios

Voir son profil

Activité : 2 / 5
Rang : Molécule
1214 messages postés


Posté le : 16/01/2010, 22:35 (Lu 78602 fois)
RÉPONDRE
CITER

En effet, mais l'anode en principe est sacrifiée et remplacée. Le graphite de forte section n'est pas trop mal pour ce rôle, sinon du platine mais c'est pas donné !

Re: Electrodes en graphite [70005]

Kevin
Modérateur tournant

Voir son profil

Activité : 1 / 5
Rang : Atome
238 messages postés


Posté le : 16/01/2010, 22:38 (Lu 78593 fois)
RÉPONDRE
CITER

Quel est l'intérêt de sacrifier de l'inox ou du mercure ? Ça relarge une série de cations dont Hg2+ qui vient polluer l'electrolyte. En général, une anode sacrificielle évite en plus l'oxydation du solvant


Docteur en Chimie organique de Synthèse / Electrochimie organique

Re: Electrodes en graphite [70028]

chatelot16

Voir son profil  Son site web : http://perso.orange.fr/denis.chatelot

Activité : 2 / 5
Rang : Molécule
1022 messages postés


Posté le : 17/01/2010, 15:52 (Lu 78543 fois)
RÉPONDRE
CITER

Citation : Goldorak
Ben comme quoi on trouve de tout sur le net , J'ai des bâtons de graphite de piles sèches , 2 volts pour 10 amperes par baton de graphite c'est raisonnable ? ça va pas détériorer mes bâtonnets dans la soude caustique ? combien de batons de graphite pour piles sèches je dois plonger dans la solution de soude caustique pour produire 20 l de gaz par heure ?


les batons de piles sont impregné de parafine pour ne servir qu'en surface et pas en profondeur

il ne faut surtout pas tirer trop fort : courant maxi 0.1A pas 10A : les charbon ne sont utile que si on ne peut pas trouver mieux : anode pour la production de chlore en tres petite quantité : une electrode en graphite compact est beaucoup mieux

dans la soude c'est tellement plus simple avec du fer qu'il n'y a pas a chercher autre chose

Re: Electrodes en graphite [70025]

ECOLAMI

Voir son profil  Son site web : http://ami.ecolo.free.fr

Activité : 2 / 5
Rang : Molécule
1321 messages postés


Posté le : 17/01/2010, 15:10 (Lu 78547 fois)
RÉPONDRE
CITER

Citation : nobelios
C'est simplement H2 ou O2 (selon si c'est à l'anode ou à la cathode) qui se forme dans le carbone (les électrodes sont poreuses et absorbent de l'eau). Ce gaz provoque l'éclatement de l'électrode en se formant et donc sa destruction .... mais le CO2 c'est tiré par les cheveux !

bonjour,
Il existe une variété vitreuse du graphite qui n'est donc pas poreuse. Au point de vue résistance électrique j'ignore si c'est aussi conducteur que le graphite normal, mais ça conduit l'électricité.


Tri+traitement Produits chimiques 77 (Seine et Marne)

Re: Electrodes en graphite [69988]

bmi

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Electron
107 messages postés


Posté le : 16/01/2010, 20:04 (Lu 78652 fois)
RÉPONDRE
CITER

Il y a longtemps que chacun sait (sauf peut être quelques allumés de verts) que pour électrolyser de l'eau, c'est en électrolyte alcalin concentré avec une cathode en fer ou en nickel et une anode en nickel.
A quand les électrodes en tourbe compressée

Re: Electrodes en graphite [69989]

Kevin
Modérateur tournant

Voir son profil

Activité : 1 / 5
Rang : Atome
238 messages postés


Posté le : 16/01/2010, 20:07 (Lu 78646 fois)
RÉPONDRE
CITER

Tu as une référence pour l'utilisation de Fe/Ni? Parceque je ne comprend pas (à priori) pourquoi on préfère électrolyse l'eau avec ces métaux...


Docteur en Chimie organique de Synthèse / Electrochimie organique

Re: Electrodes en graphite [69990]

Goldorak

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Atome
188 messages postés


Posté le : 16/01/2010, 20:11 (Lu 78644 fois)
RÉPONDRE
CITER

Le nickel j'ai ça ! mais j'ai pas essayé mais pour le fer désolé de te contredire mais ça n'est pas très résistant , je te le conseille pas , ben l'idée pour le graphite c'est que l'on peut envoyer un jus plus puissant il me semble la surface à électrolyser étant réduite ( de 5 fois par rapport à l'acier .. )

Re: Electrodes en graphite [69992]

bmi

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Electron
107 messages postés


Posté le : 16/01/2010, 20:32 (Lu 78640 fois)
RÉPONDRE
CITER

Comme ça sous le coude, non je n'ai pas de référence particulière.
C'est l'étude comparative des surtensions de l'hydrogène et de l'oxygène qui conduit à ce choix.
A la cathode, la surtension minimale de l'hydrogène sur le fer est de l'ordre de -0.11V (-0.05V pour Pt, on peut difficilement trouver plus simple). A l'anode, cette surtension pour l'oxygène vaut 0.33V pour le fer et 0.26V pour le nickel. Pourquoi ne pas prendre aussi du fer ? tout simplement parcequ'il y a une légère corrosion anodique sous forme de ferrate II et VI qui peut s'avérer gênante aux conditions industrielles de conduite des cellules.

Pour en revenir au graphite, je ne suis pas certain qu'il s'agisse d'absorption de gaz, mais plutôt d'adsorption ce qui est bien connu quand on parle d'électrodes de premier genre inattaquables, telles H2 adsorbé sur Pt dans une solution chlorhydrique, ou Cl2 sur graphite en solution NaCl. Ce qui ne conduit pas au délitage de l'électrode.

Re: Electrodes en graphite [69993]

Goldorak

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Atome
188 messages postés


Posté le : 16/01/2010, 20:41 (Lu 78637 fois)
RÉPONDRE
CITER

Question supplémentaires pourquoi certaines personnes semblent recommander même au sujet de l'inox le 316L qui peut plonger dans la soude caustique ? pourquoi ? les autres types d'inox n'ont pas de maillots de bain ?

Re: Electrodes en graphite [70002]

Kevin
Modérateur tournant

Voir son profil

Activité : 1 / 5
Rang : Atome
238 messages postés


Posté le : 16/01/2010, 22:33 (Lu 78606 fois)
RÉPONDRE
CITER

Ok! C'est le rapport surtension / prix qui favorise ce choix!


Docteur en Chimie organique de Synthèse / Electrochimie organique

Re: Electrodes en graphite [70007]

Goldorak

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Atome
188 messages postés


Posté le : 16/01/2010, 22:42 (Lu 78585 fois)
RÉPONDRE
CITER

Hein ? qu'est ce que tu veux dire par surtension / prix je pige pas ..

Re: Electrodes en graphite [69996]

nobelios

Voir son profil

Activité : 2 / 5
Rang : Molécule
1214 messages postés


Posté le : 16/01/2010, 21:27 (Lu 78625 fois)
RÉPONDRE
CITER

Non c'est simplement un question de revêtement, c'est assez particulier, mais deux métaux en contact peuvent, si il y a une rayure qui laisse apparaitre le métal à protéger, avoir un effet plus négatif que si le métal à protéger était seul. Il y a formation d'une pile et une attaque du métal le plus oxydable c'est une corrosion de contact me semble.

L'inox, je ne sais plus lequel tiens à 100% l'électrolyse de l'eau !
Pour les fabriques de soude on utilise un fil de platine plongé dans le mercure qui sert de cathode (production de Na) et une électrode en amiante recouverte qui sert d'anode.

Le mercure est ensuite passé dans l'eau seule pour former la soude.

De nombreuses électrolyses utilisent du mercure, pour l'inox c'est le métal plus difficilement corrodé avec un rapport le plus facile à trouver.

Sinon t'as des sous et tu plaques un métal avec du platine ou tu utilise du platine pur .... mais là c'est pas donné !

Re: Electrodes en graphite [69998]

bmi

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Electron
107 messages postés


Posté le : 16/01/2010, 21:42 (Lu 78623 fois)
RÉPONDRE
CITER

Je pense qu'il y a "surexposition des neurones", s'il est exact que l'inox est un des matériaux de structure des électrolyseurs basse température < 100°C, les électrodes demeurent invariablement du nickel(ou du fer nickelé) pour l'anode et du fer à la cathode. La bonne raison est d'ordre économique, le fer se trouve dans une de ses zones de passivité pour T<= 100°C. Au-delà, de 120°C, les cellules sont en nickel 200. Quant aux cathodes, on voit diverses versions, alliage nickel-soufre, nickel-zinc, nickel de Raney,.... mais en aucun cas un inox 316 ou autre.
Je n'ai pas saisi la finalité de l'électrolyse de l'eau, mais économiquement elle n'a qu'un modeste avenir( sauf besoin d'hydrogène ultrapur, tel pour Ariane), en attendant peut être la mise au point de l'électrolyse de la vapeur d'eau.
Au top de la techno actuelle, le rendement énergétique est de l'ordre de 4.5KWh/Nm3 d'H2. O2 est dans l'affaire considéré comme un sous produit.

Re: Electrodes en graphite [70004]

nobelios

Voir son profil

Activité : 2 / 5
Rang : Molécule
1214 messages postés


Posté le : 16/01/2010, 22:37 (Lu 78598 fois)
RÉPONDRE
CITER

"électrolyse de la vapeur d'eau"

Mwouai c'est tout de même un sujet où je doute fortement de sa viabilité, électrolyser un gaz ... à la limite j'appelle plutôt ça une décomposition avec arc électrique qu'une électrolyse !

Re: Electrodes en graphite [70006]

Kevin
Modérateur tournant

Voir son profil

Activité : 1 / 5
Rang : Atome
238 messages postés


Posté le : 16/01/2010, 22:42 (Lu 78586 fois)
RÉPONDRE
CITER

Il est probable que l'eau reste liquide dans ce cas, même a 120 degrés, vu la quantité de sels présents ou alors elle est réalisée sous pression... Parceque l'electrolyse dans un gaz ça s'appel un plasma...


Docteur en Chimie organique de Synthèse / Electrochimie organique

Re: Electrodes en graphite [69999]

bmi

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Electron
107 messages postés


Posté le : 16/01/2010, 22:06 (Lu 77879 fois)
RÉPONDRE
CITER

Vois ici goldorak, à solutions alcalines
http://fr.wikibooks.org/wiki/Mat%C3%A9riaux/Aciers_inoxydables
Les cellules actuelles fonctionnent à plus de 100°C
Un point capital et passé sous silence, il faudra que les tenants de l'électrolyse de l'eau pensent au diaphragme faute de quoi....

Re: Electrodes en graphite [70000]

Goldorak

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Atome
188 messages postés


Posté le : 16/01/2010, 22:20 (Lu 77884 fois)
RÉPONDRE
CITER

L'inox marine 316 L y'a pas à aller se creuser la tête ...

Re: Electrodes en graphite [70008]

bmi

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Electron
107 messages postés


Posté le : 16/01/2010, 23:08 (Lu 77861 fois)
RÉPONDRE
CITER

Il n'y a pas de 316 "marine", le 316 est un Z6 CND 17-11, le 316L un Z2 CND 17-12 et puis c'est tout ! (comme dit P.Lucas)
La réputation "d'inoxidabilité" des inox austénitiques est surfaite, elle est étroitement dépendante à l'intégrité de la passivation de surface.
L'état passif d'un inox, le 316 ou un autre se situe dans l'intervalle de la tension de Flade (eF), en dessous on est actif, et la tension de rupture du film (er), au dessus on est transpassif.


Re: Electrodes en graphite [70010]

Goldorak

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Atome
188 messages postés


Posté le : 17/01/2010, 00:02 (Lu 77854 fois)
RÉPONDRE
CITER

Que me conseille tu d'utiliser pour produire proprement de l'hydrogène alors ?

Re: Electrodes en graphite

bmi

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Electron
107 messages postés


Posté le : 17/01/2010, 07:59 (Lu 77846 fois)
RÉPONDRE
CITER

Citation : Goldorak
Que me conseille tu d'utiliser pour produire proprement de l'hydrogène alors ?


C'est simple, soit tu fais l'acquisition d'une cellule d'électrolyse clef en main (si tu as un beau budget), soit tu recherches sur les sites des producteurs de cellule (Demag, Oerlikon, Norsk-Hydro, ABB,....), pour comprendre la technologie, t'en inspirer et fabriquer ta propre cellule.
Si tu dispose d'un minimum de verrerie, une approche labo est réalisable, le point dur étant le diaphragme qui est une toile de chrysotile.
Mais surtout ne pas te disperser en ré-inventant "l'eau tiède", dans le domaine tout ou presque a été étudié et sans doute également les électrodes en 316 .

Re: Electrodes en graphite [70012]

nobelios

Voir son profil

Activité : 2 / 5
Rang : Molécule
1214 messages postés


Posté le : 17/01/2010, 00:52 (Lu 77852 fois)
RÉPONDRE
CITER

Hum tu peut sacrifier de l'acier ce n'est pas tant un problème, vu que le but est de produit un gaz ... si le but avais été de produire une solution précise comme NaClO l'attaque de l'anode aurai été un problème !

Re: Electrodes en graphite [70018]

Goldorak

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Atome
188 messages postés


Posté le : 17/01/2010, 11:42 (Lu 77840 fois)
RÉPONDRE
CITER

Va pour l'acier inox ça devrait tenir le coup un bout de temps ..

Re: Electrodes en graphite [70019]

chatelot16

Voir son profil  Son site web : http://perso.orange.fr/denis.chatelot

Activité : 2 / 5
Rang : Molécule
1022 messages postés


Posté le : 17/01/2010, 13:53 (Lu 77833 fois)
RÉPONDRE
CITER

il y avait des gros electrolyseur pour faire de l'hydrogene pour les dirigable : les anodes etaient en fonte simple ou en fonte nickelé , dans de la potasse caustique : constructeur oerlikon : visible dans plusieur vieux livres d'electricité , mais jamais vu sur le net

il n'y a pas qu'internet dans la vie ...

ca marche aussi avec la soude caustique sauf que la condictivité est a peine plus faible donc rendement legerement moins bon

a mon avis ce n'etait de la fonte que pour la facilité de faire des grandes pieces pas chere : le fer dois convenir

le mieux est l'enemi du bien : rien ne prouve que l'inox soit meilleur que le fer pur : le nickel est meilleur que le fer , mais le chrome est moins bon que le fer : la presence de chrome dans l'inox est peut etre mauvaise

pour la cathode aucun soucis a ce faire

----------
Édité le 17/01/2010, 13:56 par chatelot16

Re: Electrodes en graphite [70020]

chatelot16

Voir son profil  Son site web : http://perso.orange.fr/denis.chatelot

Activité : 2 / 5
Rang : Molécule
1022 messages postés


Posté le : 17/01/2010, 14:03 (Lu 77830 fois)
RÉPONDRE
CITER

le CO2 n'est pas une anerie : il y en a qui ne comprenne pas la difference entre la soude caustique et le carbonate de sodium

electrolyser de l'eau avec du carbonate de sodium fait bien aussi du CO2 jusqu'a ce que tout le carbonate soit transformé en soude caustique

je n'emploie jamais le mot soude seul car dans les vieux livre soude = carbonate de sodium : il fallait preciser soude caustique pour dire hydroxyde de sodium

aujourd'hui a l'ecole soude veut dire hydroxyde , mais on trouve toujours dans le commerce les cristaux de soude qui sont du vrai carbonate de sodium

Re: Electrodes en graphite [70023]

nobelios

Voir son profil

Activité : 2 / 5
Rang : Molécule
1214 messages postés


Posté le : 17/01/2010, 14:21 (Lu 77821 fois)
RÉPONDRE
CITER

Dans le commerce la soude veut aussi dire soude caustique, le mot est à double usage ! De nos jours soude veut principalement dire NaOH c'est un fait.

"Salut j'ai trouvé des sites qui encouragent l'électrolyse de l'eau ( électrolyte NaOH ) avec des tiges de graphite comme électrodes ( du genre qu'on trouve dans les piles ) mais dans un forum un ptit gars s'est plaint que le graphite dégageait du CO2 dans une des deux électrodes avec une détérioration rapide de l'électrode , alors qui croire est ce que j'obtient du H2 et O2 avec le graphite + soude caustique ou du H2 + CO2 ?

Merci "

Ici on parle de NaOH et pas de cabonate donc le CO2 ... bof quoi

----------
Édité le 17/01/2010, 14:22 par nobelios

Re: Electrodes en graphite [70026]

chatelot16

Voir son profil  Son site web : http://perso.orange.fr/denis.chatelot

Activité : 2 / 5
Rang : Molécule
1022 messages postés


Posté le : 17/01/2010, 15:36 (Lu 77812 fois)
RÉPONDRE
CITER

Citation : nobelios
Dans le commerce la soude veut aussi dire soude caustique, le mot est à double usage ! De nos jours soude veut principalement dire NaOH c'est un fait.

"Salut j'ai trouvé des sites qui encouragent l'électrolyse de l'eau ( électrolyte NaOH ) avec des tiges de graphite comme électrodes ( du genre qu'on trouve dans les piles ) mais dans un forum un ptit gars s'est plaint que le graphite dégageait du CO2 dans une des deux électrodes avec une détérioration rapide de l'électrode , alors qui croire est ce que j'obtient du H2 et O2 avec le graphite + soude caustique ou du H2 + CO2 ?

Merci "

Ici on parle de NaOH et pas de cabonate donc le CO2 ... bof quoi


non justement , c'est bien la preuve que cette ambiguité de langage continue a faire des victime ! il a lu qu'il fallait de la soude , il a acheté des cristaux de soude et ca marche de travers ...

----------
Édité le 17/01/2010, 14:22 par nobelios

----------
Édité le 17/01/2010, 15:39 par chatelot16

Re: Electrodes en graphite [70030]

Goldorak

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Atome
188 messages postés


Posté le : 17/01/2010, 16:15 (Lu 77800 fois)
RÉPONDRE
CITER

J'ai saisi , donc il a dut utilisé du carbonate de sodium pour avoir du CO2 donc avec de la soude caustique je suis sûr d'obtenir de l'oxygène que dis tu toi même au sujet du graphite par rapport à l'inox ?

Re: Electrodes en graphite [70031]

chatelot16

Voir son profil  Son site web : http://perso.orange.fr/denis.chatelot

Activité : 2 / 5
Rang : Molécule
1022 messages postés


Posté le : 17/01/2010, 16:37 (Lu 77795 fois)
RÉPONDRE
CITER

le graphite est inutilement couteux puisque le fer a ferrer les anes suffit

pense que pour obtenir un bon rendement il faudra des surface d'electrodes enormes : c'est bien de pouvoir se contenter d'un materiaux pas cher !

le wiki book deja cité explique bien l'inox : il n'est pas inoxydable mais resistant a la corosion , parce que le chrome s'oxyde vte et fait une couche protectrice : si l'electrolyse detruit la couche protectrice l'inox sera moins bon que le fer pur



Re: Electrodes en graphite [70032]

Goldorak

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Atome
188 messages postés


Posté le : 17/01/2010, 17:12 (Lu 77792 fois)
RÉPONDRE
CITER

Surement que le fer est plus pratique mais est tu d'accord avec moi que le graphite nécessite une surface 5 moins grande que l'acier pour le même rendement ?

Re: Electrodes en graphite [70033]

chatelot16

Voir son profil  Son site web : http://perso.orange.fr/denis.chatelot

Activité : 2 / 5
Rang : Molécule
1022 messages postés


Posté le : 17/01/2010, 17:23 (Lu 77788 fois)
RÉPONDRE
CITER

je ne vois pas pourquoi le materiaux changerait le rendement : la principale perte d'energie est la resistance de l'electrolyte : pour la diminuer il faut diminuer la distance entre electrode et augmenter la surface

on ne pet pas trop reduire la distance pour eviter le melange des gaz

on peut augmenter la surface autant que l'on veut

Re: Electrodes en graphite [70034]

Kevin
Modérateur tournant

Voir son profil

Activité : 1 / 5
Rang : Atome
238 messages postés


Posté le : 17/01/2010, 17:24 (Lu 77786 fois)
RÉPONDRE
CITER

tu pourrais utiliser des électrodes en carbon vitreux réticulé (RVC), la surface est alors énorme !


Docteur en Chimie organique de Synthèse / Electrochimie organique

Re: Electrodes en graphite [70036]

Goldorak

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Atome
188 messages postés


Posté le : 17/01/2010, 17:27 (Lu 77782 fois)
RÉPONDRE
CITER

Carbon vitreux réticulé ? j'ai jamais entendu parler de cte bestiole et ça conduit l'électricité ?

Re: Electrodes en graphite [70037]

Kevin
Modérateur tournant

Voir son profil

Activité : 1 / 5
Rang : Atome
238 messages postés


Posté le : 17/01/2010, 17:37 (Lu 77779 fois)
RÉPONDRE
CITER

En gros c'est une mousse de carbone. C'est une électrode avec une très grande surface spécifique et qui possède une structure 3D au lieu d'une simple électrode 2D


Docteur en Chimie organique de Synthèse / Electrochimie organique

Re: Electrodes en graphite [70039]

Goldorak

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Atome
188 messages postés


Posté le : 17/01/2010, 18:30 (Lu 77773 fois)
RÉPONDRE
CITER

Si ça une plus grande surface ça doit être plus efficace pour l'électrolyse

Re: Electrodes en graphite [70027]

chatelot16

Voir son profil  Son site web : http://perso.orange.fr/denis.chatelot

Activité : 2 / 5
Rang : Molécule
1022 messages postés


Posté le : 17/01/2010, 15:37 (Lu 77809 fois)
RÉPONDRE
CITER

Citation : nobelios

"Salut j'ai trouvé des sites qui encouragent l'électrolyse de l'eau ( électrolyte NaOH ) avec des tiges de graphite comme électrodes ( du genre qu'on trouve dans les piles ) mais dans un forum un ptit gars s'est plaint que le graphite dégageait du CO2 dans une des deux électrodes avec une détérioration rapide de l'électrode , alors qui croire est ce que j'obtient du H2 et O2 avec le graphite + soude caustique ou du H2 + CO2 ?

Merci "

Ici on parle de NaOH et pas de cabonate donc le CO2 ... bof quoi

----------
Édité le 17/01/2010, 14:22 par nobelios


Re: Electrodes en graphite [70021]

chatelot16

Voir son profil  Son site web : http://perso.orange.fr/denis.chatelot

Activité : 2 / 5
Rang : Molécule
1022 messages postés


Posté le : 17/01/2010, 14:09 (Lu 77828 fois)
RÉPONDRE
CITER

electrode en mercure : encore une anerie de quelqu'un qui n'a rien compris !

la cathode de mercure est utilisé quand on veut electrolyser du sel pour faire du chlore et de la soude caustique

a l'anode il pourait se deposer du sodium sauf que le sodium reagit avec l'eau et ne se depose pas : degagement d'hydrogene

avec la cathode en mercure , le sodium se melange au mercure et ne reagit pas avec l'eau : pas d'hydrogene : c'est le sel qui est electrolysé pas l'eau

ensuite on melange le mercure avec de l'eau pour faire de la soude caustique et de l'hydrogene

Re: Electrodes en graphite [70022]

nobelios

Voir son profil

Activité : 2 / 5
Rang : Molécule
1214 messages postés


Posté le : 17/01/2010, 14:20 (Lu 77824 fois)
RÉPONDRE
CITER

Édite tes postes non de dieu !

Re: Electrodes en graphite [70029]

chatelot16

Voir son profil  Son site web : http://perso.orange.fr/denis.chatelot

Activité : 2 / 5
Rang : Molécule
1022 messages postés


Posté le : 17/01/2010, 15:58 (Lu 77804 fois)
RÉPONDRE
CITER

Citation : nobelios
Édite tes postes non de dieu !


j'ai fait 3 message different parce que c'est 3 reponses differentes qu'il n'y a aucun interret a mettre dans le meme message

Re: Electrodes en graphite [70035]

Kevin
Modérateur tournant

Voir son profil

Activité : 1 / 5
Rang : Atome
238 messages postés


Posté le : 17/01/2010, 17:25 (Lu 77784 fois)
RÉPONDRE
CITER

c'est aussi parce que la cathode de mercure a une très grande surtension d'hydrogène. (En plus du fait qu'elle amalgame le sodium)


Docteur en Chimie organique de Synthèse / Electrochimie organique

Re: Electrodes en graphite [70041]

chatelot16

Voir son profil  Son site web : http://perso.orange.fr/denis.chatelot

Activité : 2 / 5
Rang : Molécule
1022 messages postés


Posté le : 17/01/2010, 18:34 (Lu 77771 fois)
RÉPONDRE
CITER

ce n'est pas la surface d'electrode qui compte pour le passage du courant mais la surface de passage dans l'electrolyte

augmenter la surface d'electrode par une forme ireguliere n'augmentera pas la section de passage du courant dans l'electrolyte donc ne servira pas a grand chose


Re: Electrodes en graphite [70048]

Kevin
Modérateur tournant

Voir son profil

Activité : 1 / 5
Rang : Atome
238 messages postés


Posté le : 18/01/2010, 09:35 (Lu 75943 fois)
RÉPONDRE
CITER

De fait, c'est pourquoi, je préfère utiliser des cellules cylindriques avec une cathode faisant le tour et un cylindre comme anode au centre.


Docteur en Chimie organique de Synthèse / Electrochimie organique

Re: Electrodes en graphite [70051]

bmi

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Electron
107 messages postés


Posté le : 18/01/2010, 20:00 (Lu 75929 fois)
RÉPONDRE
CITER

On ne saura sans doute jamais pourquoi Goldorak voulait fabriquer de l'hydrogène ? peut être voulait-il se lancer dans la métallurgie du 316L pour se forger une cuirasse propre à règler son compte à son éternel rival Golgoth 31
Les puristes de cette série japonnaise voudront bien me pardonner si j'ai dis une sottise
Quant à ces fameuses électrodes, s'il veut produire de l'hydrogène, il faudra bien qu'il fasse comme tout le monde, les monter en série ou en // en configuration monopolaire, soit en bipolaire.
Contrairement à ce qui a été dit quant à la géométrie, ici l'élimination des bulles gazeuses hors du champ électrique est capital, ce qui conduit à des électrodes spécifiques "en persiennes" permettant une éjection des gaz par l'arrière.

Re: Electrodes en graphite [70052]

chatelot16

Voir son profil  Son site web : http://perso.orange.fr/denis.chatelot

Activité : 2 / 5
Rang : Molécule
1022 messages postés


Posté le : 18/01/2010, 21:40 (Lu 75918 fois)
RÉPONDRE
CITER

bmi ta remarque est interessante : si les bulles se degagent entre les 2 electrode plate non seulement elle risque de passer a travers le diaphragme et de melanger les gaz mais elle reduisent la conductivité la ou elle est importante : entre les electrode

le diapragme entre des electrodes plate est deja un frein au passage du courant

j'en etais pour plus de securité a 2 diaphragme : les bulle qui reussisent a monter entre les 2 sont perdu comme gaz non pur

avec ton electrode en persienne conductrice uniquement en arriere , et isolé devant il y aura moins de risque de melange

les electrolyseur en fonte qui me servent de modele sont de 1920 : a tu des truc interressant sur les electrolyseur actuel ?

Re: Electrodes en graphite [70063]

bmi

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
Rang : Electron
107 messages postés


Posté le : 19/01/2010, 20:42 (Lu 75904 fois)
RÉPONDRE
CITER

Je m'en tiens à ce que je connais bien et qui remonte aux années 80. Je doute qu'entre temps il y ait eu un saut technologique qui permette à tout un chacun d'installer un électrolyseur dans son sous sol.
Mon expérience était celle d'un Norsk-Hydro à électrodes en nickel-soufre en montage bipolaire. Pour l'époque c'était le top et la limite de tenue du diaphragme en chrysotile (potasse à 400g/l, +120°C, puissance 500KW).
Peu de temps après sont apparus les diaphragmes en fritté de zircone (les frittés verre et silice ne tiennent pas on s'en doute), qui permettent un rendement faradique >/=98% et une pureté d'H2 > 99.99%. Tout le challenge est de monter autour de 200°C pour disposer d'une ddc plus élevée sans pour autant dépasser la tension actuelle de cellule de 2,2V.
Dans le domaine de l'électrolyse classique, hors de la potasse il n'y a pas de solution industrielle.
Quant à l'avenir de l'électrolyse de la vapeur d'eau ?
Par contre, entre temps GE a relancé la voie acide mais sous un concept proche de la pile à combustible par l'emploi d'une membrane cationique. Des taux de pureté de gaz exceptionnels à cinq neuf derrière la virgule sont annoncés, par contre, le débit ne suit pas.


Pages :  1

Aztek Forum V4.00 Copyright (C) 2003

© Anima-Science. Tous droits réservés pour tous pays. À propos de scienceamusante.net - Contact