Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/sciencea/www/forum/forum/main.php:38) in /home/sciencea/www/forum/forum/main.php on line 229
Forum de chimie - scienceamusante.net
Forum de chimie
Le nouveau système de forum de discussion de scienceamusante.net est ouvert :
forum.scienceamusante.net
Nous vous invitons à vous y inscrire et à l'utiliser.
Le présent forum est accessible en lecture seulement.
(L'inscription et la création de nouveaux sujets ne sont plus possibles.)
Retour au forumFaire une recherche

Pages :  1

nanotubes de C et fullerène C60 [53121]

bart

Voir son profil

371 messages postés


Posté le : 17/12/2007, 23:39 (Lu 7085 fois)

Commentaire :  applications possibles ?


Bonsoir,

Est-ce que les nanotubes de carbones ou la molécule de fullerène C60 existent naturellement ? Peut-on former ces molécules volontairement et par quelles techniques ? Et enfin quelles en sont les applications possibles dans l'industrie ou les recherches en nouvelles technologies ?

Merci

edit: en poursuivant mes recherches j'ai trouvé cette image sur wikipedia.en,
je vous la met ici juste pour admirer (mais comment peut-on fabriquer une telle molécule ??) Fullerene C540


edit2: pour ceux qui comprennent un peu l'anglais, la page de wikipedia donne déjà beaucoup plus d'infos que la page en français. J'y ai appris que certaines de ces molécules existaient à l'état naturels et qu'on savait les reproduire et en former de nouvelles en laboratoire; j'y ai aussi appris que l'une des applications possibles et envisagée serait d'enfermer à l'intérieur de la cage de carbone d'autres molécules plus petites, mais quelle intérêt ? En bref, à quoi celà pourrait-il servir ? Il y surement moyen d'exploiter cette propriété...
----------
Edité le 17/12/2007 à 23:59 par bart

----------
Edité le 18/12/2007 à 00:08 par bart

Re: nanotubes de C et fullerène C60 [53122]

paradox

Voir son profil

92 messages postés


Posté le : 18/12/2007, 00:52 (Lu 7077 fois)

Sur la facon de les faire aucune idée, mais je sais que la plus petite voiture du monde a été créée à l'aide de ces fullerenes, assemblés sur des nanotubes de carbone. Pour la faire se déplacer ils utilisaient un faible courant electrique sur une feuille d'or :

voir ici www.france-science.org/publications/physique/PhysUSA_N23.pdf

Re: nanotubes de C et fullerène C60

milamber
Modérateur

Voir son profil

1257 messages postés


Posté le : 18/12/2007, 08:03 (Lu 7075 fois)

Je ne savais pas que de telles molécules pouvaient exister à l'état naturel. Perso je reste sur l'idée que ces molécules sont issus de l'homme.

Sinon, au niveau des application, le champ est vaste... On peux préparer de nombreux dispositifs nanométriques qui pourraient à termes servir de nanomoteurs permettant de mettre en mouvement des objets. On peux aussi envisager de nombreuses applications dans le domaine des conducteurs électrique avec potentiellement à terme la préparation d'un ordinateur nanomoléculaire (de par les excellentes propriétés conductrices de ces nanotubes).
Des applicatrions également pour la conversion de l'énergie solaire en énergie électrique.
Bart, tu citais la possibilité d'emprisoner des molécules à l'intérieur de telles cages. Ca permettrait d'envisager une libération d'un médicament dans le corps humain sur le lieu spécifique de son action, sans qu'il soit dégradé par ailleurs.
Et encore de nombreuses autres idées ont été formulée (renforcement de matériaux...)

Paradox, l'exemple que tu cites est très intéressant et il s'agit des travaux de James Tour. Celui-ci a en effet créer une nanovoiture moléculaire avec des fullerènes C60 comme roues. Cependant, les roues ne sont pas assemblées sur des nanotubes mais sur un chassis carbonées composé de cycles benzéniques reliées par des triples liaisons carbone-carbone.
Et si ces molécules peuvent se déplacer sous l'action d'une pointe de microscope a effet tunnel, cela se fait tout de même à une température de 200°C.
Tour à également préparer des nanoobjets capables de tourner sur eux-mêmes (toujours à base de fullerènes) et travail actuellement à la préparation d'une nanovoiture capable d'avancer tout seule sur une surface par simple irradiation lumineuse.
Pour plus d'infos sur le domaine des nano-machines moléculaires, vous pouvez consulter ce dossier (par ailleurs très bien fait... - il y a notamment une partie sur cette nanovoiture) :
http://www.exchem.fr/Les_nanomachines_moleculaires.pdf

Milamber.

Re: nanotubes de C et fullerène C60 [53130]

bart

Voir son profil

371 messages postés


Posté le : 18/12/2007, 08:48 (Lu 7067 fois)

Merci pour les liens, c'est fascinant.

En relisant la page wikipedia, ils disent en effet que certaines de ces molécules fullerène se trouvent en très petites quantité dans la nature sous la forme des molécules C60, C70, C76, et C84, principalement cachées dans les suies et formées par l'action de la lumière dans l'atmosphère, on en trouverait aussi dans une famille de minerai en Russie.

citation wikipedia.en:
Citation
Minute quantities of the Buckminsterfullerenes, in the form of C60, C70, C76, and C84 molecules, are produced in nature, hidden in soots and formed by lightning discharges in the atmosphere.[1] Recently, Buckminsterfullerenes were found in a family of minerals known as Shungites in Kaleria, Russia.


Re: nanotubes de C et fullerène C60 [53126]

Mad chemist

Voir son profil

639 messages postés


Posté le : 18/12/2007, 08:36 (Lu 7068 fois)

J'ai assisté à une conférence ou il était question d'emprisoner H2 et He dans une molécule de C60.
Ils (les chercheur) commençaient par ouvrir la sphère par difféente réactions chimique puis apès avoir fait pénetré une molécule de gaz à l'interieur (il n'en tient pas plus) il referment la sphère.
Ceci dit l'application qu'ils cherchaient ici à developer est essentiellement le stockage de l'hydrogène qui je le rappelle est un défi actuel pour le stockae d'énergie renouvelable.


Associé de recherche en chimie médicinale (Bac+5)

Pages :  1

Aztek Forum V4.00 Copyright (C) 2003

© Anima-Science. Tous droits réservés pour tous pays. À propos de scienceamusante.net - Contact